LE PROJET STARPOINT, tome 1, Marie-Lorna Vaconsin

téléchargement

Voilà un roman jeunesse dont la couverture a attiré mon regard à la médiathèque.

L’intrigue est assez simple :Pythagore, élève au lycée, est troublée par la jeune fille aux cheveux rouges avec qui traîne tout le temps sa meilleure amie Louise. Celle-ci le délaisse, semble le fuir et être obsédée par cette Foresta aux manières étranges et au caractère éclatant ! Le jour où elle rend visite à Pythagore pour lui annoncer que Louise a disparu, il ne se doute pas qu’il va découvrir un nouveau monde dont il ignorait l’existence, un monde dans lequel on accède par « l’angle mort » des miroirs…

Ce roman est le premier d’une trilogie qui dessine un monde parallèle original et inquiétant dans lequel les personnages évoluent tout en faisant des aller-retours dans le monde contemporain qui est le leur et je crois que c’est ce que j’ai le plus apprécié.  Nous ne sommes pas plongés définitivement dans un monde onirique, la réalité est bien présente notamment avec le personnage du père de Pythagore, dans le coma depuis trois ans suite à une agression…qui est certainement liée au nouveau monde que découvre Pythagore. Affaire à suivre pour confirmer l’intérêt de ce premier tome !

Publicités

LES AVENTURES DE CHARLOTTE HOLMES, Brittany Cavallaro

téléchargement

« Jamie Watson, arrière-petit-fils du célèbre Dr Watson, ne voulait pas cette bourse pour Sherringford, un collège chic de la côte Est des États-Unis… et encore moins y croiser Charlotte Holmes. L’arrière-petite- fille de Sherlock a hérité du célèbre détective non seulement son génie mais aussi son tempérament explosif. Mieux vaut, dit-on, l’admirer de loin…
Quand un étudiant meurt dans des circonstances dignes des plus terrifiantes histoires de Sherlock, Jamie et Charlotte sont les premiers accusés. Victimes d’un coup monté, ils n’ont d’autre choix que de faire équipe pour mener l’enquête… »

Ce roman jeunesse pour les adolescents a le mérite d’exister : je trouve que l’intrigue est bien menée et qu’elle a l’avantage de susciter la curiosité et d’amener les lecteurs à découvrir ou redécouvrir, une fois le roman achevé, les aventures de Sherlock Holmes car l’auteur ne cesse d’y faire allusion tout au long de ce roman. Le meurtrier s’amuse en effet à calquer certaines histoires célèbres du détective mythique ! Les personnages sont sympathiques : Charlotte est la digne héritière de son illustre ancêtre et James Watson a du mal à ne pas tomber sous son charme, un peu maso ce jeune homme ! Leur duo est drôle et les personnages qui crépitent autour ne sont pas dénués d’intérêt : par exemple l’inspecteur Sheppard qui nous fait évidemment penser à Lestrade !

Une lecture à mettre entre toutes les mains des ados donc !

CEUX QUI SAURONT, Pierre Bordage

téléchargement

Je suis en vacances certes, mais je lis pour mes élèves de 3° : Ceux qui sauront est le premier tome d’une trilogie de Pierre Bordage pour la jeunesse. Il s’agit d’une uchronie : l’histoire se déroule dans un temps imaginaire,  » une autre Histoire que celle que nous connaissons » pour citer Alain Grousset dont la définition de l’uchronie figure au début de ce roman.

Dans ce temps imaginaire, la société est divisée en deux : ceux qui savent, qui ont eu un précepteur, qui vivent à Versailles et ceux à qui on ne donne pas le droit de savoir, c’est-à-dire de lire, d’écrire, de compter… on les appelle les « cous noirs », ils ne font que travailler pour un salaire de misère mais ils ne peuvent y échapper, il faut bien nourrir les siens… Face à cette injustice sociale, des écoles clandestines se sont mises en place, mais il est extrêmement dangereux d’y participer car les gendarmes royaux sont à l’affût… Nos deux héros, Jean et Clara, vont se trouver confronter à des choix difficiles dans la vie qui leur a été imposée… un premier tome fort bien écrit qui donne terriblement envie de lire la suite. Ce monde qui n’est pas le nôtre nous renvoie tout de même à des inégalités sociales qui sont présentes à notre époque et j’espère que mes élèves auront été sensibles cela. Ils ne pourront pas être indifférents face à cette intrigue qui ne laisse aucun répit au lecteur, le surprenant, l’émouvant, le révoltant tour à tour. une lecture que je vous conseille donc vivement !

Sacha et Tomcrouz, Anaïs Halard et Bastien Quignon, tome 1 : les Vikings.

818qXGJbjZL

Vous comprenez bien qu’avec un titre pareil « Sacha et Tomcrouz » et des dessins aussi jolis que ceux présents sur la couverture, je ne pouvais pas résister !!

Alors c’est l’histoire d’un petit garçon populaire et ingénieux, qui annonce à ses camarades de classe qu’il va avoir un rat pour son anniversaire : la classe ! Sauf qu’à la place sa maman a décidé de lui offrir un chihuahua, moins classe !! Sa mère étant fan de Tom Cruise, c’est ainsi que Sacha décide de d’appeler son nouveau compagnon. En traînant dans l’atelier de sa maman qui est antiquaire, ils tombent tous deux sur une vieille épée et les voilà projetés à l’époque des Vikings ! Une sacrée aventure qu’ils vont vivre avec beaucoup de simplicité et d’humour tant dans les situations que dans les dialogues. Une BD pour les enfants que j’ai trouvée fort plaisante et que mon fils a appréciée aussi.

JOHNNY, Martine Pouchain

31R2I3Y2eRL._SX292_BO1,204,203,200_

Voilà un petit roman qui relate une histoire tragique que j’ai découvert à l’occasion du Salon du Livre de Jeunesse de Gaillac qui a lieu ce week-end : l’auteure, Martine Pouchain, est venue rencontrer pendant 1h mes élèves de 4°. J’avais préparé la rencontre la veille et commencé à leur lire ce roman, d’une soixantaine de pages à peine, qui a suscité un vif engouement à la fin de l’heure car il ne manquait que 20 pages quand la sonnerie a retenti. L’auteure nous a fait le plaisir de nous lire ces pages-là et les élèves ont pu lui poser des questions.

Johnny, c’est l’histoire tragique d’un adolescent, souffre-douleur de son établissement, qui est tombé amoureux d’une jeune fille qui ne le regarde même pas. S’ajoute à ce tableau déjà peu réjouissant pour lui de lourds problèmes familiaux… Les choix narratifs faits par l’auteur permettent de tenir le jeune lecteur en haleine, il voit se dessiner bien sûr progressivement le thème du harcèlement mais il ne s’imagine pas l’issue de cette histoire… C’est un roman dont il faut parler ensuite avec les lecteurs et c’est ce que j’ai fait ensuite  lors du retour en classe. Il en est sorti de belles choses, je suis absolument ravie de cette rencontre. En plus, elle leur a donné envie de lire d’autres de ses romans comme Gloria ou bien encore Zelda la rouge.

FELICIDAD, Jean Molla

téléchargement

Felicidad : voilà un roman jeunesse que j’avais découvert lors de ma première année d’enseignement à Lacaune, au fin fond du Tarn, terre de l’enfant sauvage. Ce roman faisait partie de la sélection du prix des Incorruptibles auquel mes classes de 3° participaient. N’étant pas fan de science-fiction, j’avais quelque appréhension avant de le lire mais je l’avais vraiment apprécié, peut-être parce qu’il est une réécriture de Blade runner de Philip K.Dick adapté au cinéma par Ridley Scott, film que je connaissais et que j’aimais. Le roman est une vraie réussite car il met à portée de mains des adolescents un classique de la SF.

Qu’en est-il de l’intrigue ?  :  » Felicidad : la cité du bonheur. Dans ce monde du futur, le bonheur est devenu un impératif absolu, en tous cas pour les habitants privilégiés des meilleures zones de la Grande Europe. Mais le gouvernement, dirigé par un Président à vie qui ne vieillit presque plus, repose sur une poignée d’hommes et une police omniprésente. Des parhumains ont été fabriqués pour subvenir aux besoins des humains, mais ils menacent de se rebeller sous la houlette de quelques dangereux spécimens. Le lieutenant Dekcked est chargé de l’enquête, qui va le mener bien plus loin que prévu, jusque dans les coulisses du pouvoir. »

En le relisant cette semaine, je me suis malgré tout demandé – même si j’ai une fois de plus apprécié la lecture – si mes élèves seraient capables de le lire, de le comprendre…les bons lecteurs certainement, mais je crains que les autres aient du mal : le roman n’est pas bien long, mais il faut parvenir à faire le lien entre les personnages et à comprendre le grand complot qui s’est tramé…Tout est bien expliqué mais parfois de manière implicite. Je vais le proposer avec d’autres titres, chacun fera son choix.

CELLE DONT J’AI TOUJOURS REVE, Meredith Russo

51l5M+wt7LL._SX309_BO1,204,203,200_

Voilà un roman qui aborde un sujet très délicat et dont on entend pourtant souvent parlé : les adolescents transgenres. Dans « Celle dont j’ai toujours rêvé », Amanda, 18 ans, est née Andrew. On apprend qu’elle quitte la ville dans laquelle elle vivait chez sa mère car elle a subi une grave agression. Elle va vivre chez son père qu’elle n’a pas vu depuis 6 ans mais qui a accepté qu’elle vienne chez lui. L’histoire n’est pas racoleuse, ni sensationnelle, elle est juste touchante : on a le coeur serré tout au long de ce récit car nous en savons plus que la plupart des personnages qui entourent Amanda et cela crée une tension terrible. Amanda est terriblement attachante de par sa fragilité mais aussi de par sa force de caractère : elle a longtemps vécu prostrée, mal dans sa peau de garçon qu’elle savait définitivement ne pas être la sienne, elle a traversé des épreuves très douloureuses et malgré cela elle est là, débout, prête à croire qu’elle peut vivre une vie comme tous les autres…c’est un personnage admirable qui croisera sur son chemin des gens respectueux mais aussi, vous vous en doutez, des personnes malveillantes. Je trouve que le sujet est abordé avec délicatesse sans le côté racoleur des émissions tv. Je n’ai pas tout apprécié dans l’histoire car certains passages sont cousus de fil blanc, mais je conseille malgré tout la lecture de ce roman qui fait la part belle à l’amitié, à l’espérance, à l’amour et à la tolérance.

LA PASSE-MIROIR, tome 1 : Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

téléchargement

Voilà, les vacances se terminent et j’ai achevé Les Fiancés de l’hiver à 5h00 ce matin : Ah ! l’insomnie de la veille de la rentrée…j’ai l’impression d’être une enfant qui reprend le chemin de l’école et qui angoisse à l’idée de revoir ses camarades, de savoir si sa classe sera sympa cette année ou pas… Bref, je m’éloigne de mon sujet. Cela fait longtemps que je devais lire ce roman sur lequel j’avais buté il y a un an ou deux et que j’avais décidé de lire cet été. Verdict : j’ai bien cru qu’il allait à nouveau me tomber des mains. Je trouve la mise en place très longue et peu engageante. Ensuite une fois l’intrigue lancée, j’ai pris plus de plaisir à retrouver chacun des personnages au fil des chapitres et j’ai lu avec avidité la dernière partie. Il est vrai qu’on ne peut nier ni la qualité de l’écriture ni l’originalité de l’univers créé par l’auteur – c’est sûrement ce qui vaut à ce roman d’être publié à la fois en jeunesse et en adulte, ce qui n’est pas forcément fréquent pour un roman jeunesse. J’ai apprécié aussi le personnage d’Ophélie qui prend de l’épaisseur au fur et à mesure qu’elle voit se dessiner ce qu’il attend, ce qui se trame autour d’elle. Elle est une jeune femme forte, sous son air juvénile et maladroit, qui sait prendre des décisions risquées et qui tient tête quand elle l’a décidé. Hâte de savoir le sort qui lui est réservé dans la suite de l’histoire…

Je suis contente d’avoir pris le temps de lire ce roman dont je lirai certainement la suite rapidement.

L’ENFANT DES OMBRES, MOKA

téléchargement

Après avoir lu cet été un roman conseillé par mon fils, voilà une lecture conseillée par ma nièce Maria : L’Enfant des ombres de Moka.

De quoi s’agit-il ?  » Morgane est la seule à voir les ombres. Dès qu’elle est seule dans les couloirs du lycée, elles apparaissent sur les murs. Ces temps-ci, elles se font de plus en plus menaçantes. Un jour, le pire se produit. Pourtant ce n’est que le commencement. Les phénomènes étranges s’accumulent. Le concierge de l’établissement passe ses journées à remplacer les ampoules électriques dans les couloirs et les escaliers, mais il y fait toujours noir. Les accidents se multiplient. Un professeur meurt brutalement. C’est aussi le moment que Camilia et ses amis ont choisi pour créer un club secret dont le but est de se réunir la nuit, dans le grenier au-dessus des dortoirs… »

J’ai apprécié cette lecture qui m’a rappelé des romans comme Les Disparus de Saint-Agil ou bien la série des Sans-Atout ou bien Le Club des cinq, mais ici ce roman s’adresse aux ados de 12 ans minimum, car certains passages sont tout de même durs et peuvent faire peur( il y a tout de même des morts, ce qui n’est pas le cas dans les romans cités précédemment). J’ai aimé le personnage de Camilia, mais celui de Morgane m’a un peu effrayée d’autant qu’elle évolue au fil de l’histoire et… brrrr ! Certains passages sont très cinématographiques et doivent donner des frissons aux jeunes lecteurs (je pense au moment où une des amies de Camilia se retrouve seule dans le dortoir attaquée par les ombres…on tremble avec elle).

Sinon je me pose des questions sur la fin du roman qui a dû laisser certains jeunes lecteurs perplexes car c’est une fin ouverte et on n’a pas forcément la sensation d’avoir eu les réponses à toutes nos questions. Je trouve que c’est bien d’habituer les ados à ce genre de fin : à eux de s’emparer de l’histoire et d’imaginer la suite, d’assembler certaines informations comme bon leur semble…  Une lecture à conseiller, sans hésiter.

WONDERPARK, tome 1  » Libertad », Fabrice Colin

51jyyEgHMpL._SX331_BO1,204,203,200_

Aujourd’hui je vous présente un roman que mon fils a lu ce mois-ci et qu’il a beaucoup aimé. Du coup, il l’a passé à sa grande soeur, puis à moi, et je pense que mamie va le récupérer ce soir ! C’est sympa le principe du livre lu par toute la famille pour pouvoir ensuite en discuter. Là il suivait mon avancée dans la lecture – roman de 150 pages environ – car il avait hâte de savoir comment j’allais réagir au dernier chapitre et si j’avais aimé le même passage que lui.

L’histoire est toute simple :  » À l’école, Jenn et son frère, Mervin, ont fait la connaissance d’une fille au nom étrange : Orage. Son père est le concepteur de WonderPark, un parc d’attractions mystérieux et désaffecté. Quand leur nouvelle amie leur propose de visiter l’endroit, Jenn et Mervin sont ravis. Mais à peine sont-ils entrés dans le parc que Zoey, leur petite sœur, disparaît. Les enfants découvrent alors que WonderPark est le portail de mondes magiques et pourtant bien réels. Sans hésiter, Jenn, Mervin et Orage s’engouffrent dans Libertad, le monde des pirates, où la traîtrise est un art et le courage une nécessité. « 

Se balader dans un parc d’attractions…qui n’en a pas rêvé ? Pas étonnant que cette série destinées aux enfants à partir de 8 ans plaise autant aux filles qu’aux garçons car chacun y a sa place et chaque lecture trouvera de quoi se réjouir en suivant les aventures de Jenn, Mervin et Orage. Les illustrations parsemées dans les chapitres sont aussi séduisantes que l’histoire. Mon fils a déjà commencé le tome 2 !