JE VOUS SAUVERAI TOUS, Emilie Frèche

51dzenTnMHL._SX312_BO1,204,203,200_

 » Parce qu’elle est sans aucune nouvelle d’Eléa, sa fille de 17 ans embrigadée par Daesh et partie en Syrie il y a maintenant six mois, Laurence commence à tenir un journal. Écrire l’empêche de céder entièrement à la douleur qui la ronge chaque jour davantage, à la colère de n’avoir rien vu venir, et de n’avoir pas su comprendre que tout allait basculer. De trop nombreuses questions sans réponse la hantent : comment Eléa va-t-elle ? Où vit-elle ? Et avec qui ? Comment Eléa, qui avait la tête sur les épaules et des envies par centaines, a-t-elle pu manquer de discernement au point de renoncer à tout… et surtout à sa liberté ? Laurence interpelle sa fille et lui raconte, jour après jour, sa tristesse et sa participation à des groupes de déradicalisation, sa lutte pour éveiller les consciences, tenter d’empêcher le départ d’autres adolescents… Pour tenter aussi de contrer l’absence de sa fille, ne pas la perdre tout à fait… »
À ses mots répondent ceux du journal intime d’Eléa, écrits un an auparavant. On découvre peu à peu comment pour cette jeune fille la frontière qui sépare influence et conviction a été franchie. Comment aux rêves d’avenir, aux premiers émois amoureux, aux amitiés sereines, se sont substitués la manipulation, la soumission, l’extrémisme… »

Une lecture encore une fois troublante sur le thème de l’embrigadement des jeunes. J’avais lus Et mes yeux se sont fermés sur le même thème, celui-ci est aussi incontournable : tout le monde devrait lire ce genre de roman car le mal s’immisce tellement sournoisement qu’en connaître les mécanismes, les procédés, en être averti est primordial. Ce qui est choquant c’est de voir dans chacune de ces histoires que tout se passe sous les yeux des parents, des professeurs, des amis qui ne voient rien ou bien qui sentent que quelque chose se passe, mais qui sont loin d’imaginer que leur fille, leur élève, leur amie, prépare son départ pour la Syrie… La douleur de ceux qui restent dans l’incompréhension est très bien abordée dans ce livre, notamment à travers les personnage du père qui sombre dans une espèce de folie, ne pouvant supporter que sa fille puisse se réjouir des attentats et toute la souffrance qu’ils engendrent. Une lecture bouleversante !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s