LA NUIT DU RENARD, M.H.CLARK

renard

Voilà un roman que j’avais lu il y a plus de vingt ans et que j’ai pris plaisir à relire ; il n’a pas tellement vieilli, même si le rythme est plus plan-plan que le rythme de certains thrillers et même si depuis son succès d’autres auteurs de thriller se sont révélés, imposés et ont renouvelé le genre.

Là aussi il s’agit d’une lecture faite pour mes élèves de 3°, certains  ont choisi ce titre plutôt que La Nuit des temps, attirés par la longueur du roman – relativement court -, le rythme prometteur de l’intrigue et le thème abordé : la peine de mort.

« Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l’enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers ? Un innocent va-t-il payer pour le crime d’un autre ? Une course contre la montre s’est engagée… » Difficile de résister en lisant cette 4° de couverture.

Les chapitres s’enchaînent rapidement en alternant les histoires de chaque personnage : celle de Renard, celle de Peterson, le père de Neil, celle de Neil et de la jeune journaliste enlevée avec lui, celle d’une sdf vivant dans la gare… Cette multiplication des points de vue sur l’intrigue ferre le lecteur qui ne peut plus poser le livre avant d’avoir lu les dernières pages. Comme je le disais, depuis la parution de ce roman, on en a lu beaucoup d’autres qui nous ont happés de la même manière ou avec davantage de brio – je pense notamment en écrivant ce billet à ma lecture frénétique des Rivières pourpres, en une nuit ou encore à Ne le dis à personne… -mais j’espère vraiment que mes élèves, adolescents qui découvrent le genre du thriller, auront été captivés par cette lecture et même – allez,  le rêve absolu ! – auront envie de découvrir d’autres romans comme celui-ci !

 

 

Publicités

3 réflexions sur “LA NUIT DU RENARD, M.H.CLARK

  1. Sylvie Boyer dit :

    Je l’ai lu moi aussi il y a des années et j’avais adoré ce thriller au point d’acheter par la suite tous les romans de Mary. Malheureusement, Mary a fini par écrire ce que j’appellerais des « Harlequin policier » (toujours une belle, jeune et talentueuse héroïne).
    Sylvieb

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s