AU REVOIR LA-HAUT, Pierre Lemaître, Christian de Metter

51f8AVtBMIL._SX354_BO1,204,203,200_

Le temps de quelques pages de BD, j’ai eu le plaisir de replonger dans ce roman que j’avais tant aimé : Au revoir là-haut de Pierre Lemaître.

 » 1919. Au sortir de la guerre, la société française peine à ménager une place aux anciens poilus devenus encombrants et les trafics les moins glorieux y vont bon train. Albert Maillard, modeste comptable, qui a sauvé la vie d’Édouard Péricourt, jeune fils de bonne famille, juste avant la fin des combats, tente de les faire vivre de retour à Paris. Édouard, défiguré, refuse de reprendre contact avec les siens et imagine une gigantesque arnaque à la nation pour tenter de renouer avec une vie, ailleurs. »

Cette adaptation du roman qui a reçu le Goncourt en BD est une vraie réussite : lue en quelques heures j’ai été surprise de ressentir un vrai plaisir de lectrice en me replongeant dans cette intrigue extra-ordinaire ! Le parti pris de Lemaître et de de Metter est de ne pas surcharger les illustrations de texte et donc on a des pages très épurées. On a plaisir à voir un visage sur ces personnages que nous avons aimés. Cependant celui qui n’aurait pas lu le roman resterait un peu sur sa faim à la fin de la lecture de cette bande dessinée qui ne permet pas – malgré le talent de l’illustrateur –  de rendre toute la complexité des personnages et les liens qui les unissent- la narration est un peu rapide. Je trouve notamment que la fin a moins de panache et d’intensité dramatique que dans le roman, c’est dommage.

J’ai vraiment été sous le charme du texte liminaire écrit par Philippe Torreton qui dit combien il a aimé le roman et ses personnages et combien il appréhendait  la lecture de cette BD craignant par-dessus tout une trahison…le texte est vraiment beau et éclaire ce lien étrange qui nous unit parfois, nous lecteurs passionnés,  à des personnages romanesques.

 

Publicités

4 réflexions sur “AU REVOIR LA-HAUT, Pierre Lemaître, Christian de Metter

  1. Véro dit :

    J4ai lu le roman au printemps et cela fait partie des lectures phares de 2016 pour moi. Je vois très bien ce que tu veux dire par attachement aux personnages, ceux là m’ont accompagnés tout le temps de lecture et un peu après. Je chercherai la BD à la biblio …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s